SEPTEMBRE 2016
Junior Solidarité a mis en place une nouvelle équipe d’étudiants bénévoles sur Paris pour l’année 2016-2017

JUILLET 2015
Les A.M.I. témoignent

JUIN 2015
Lettre d’information N°12

AVRIL 2015
Remise de 7 1ères tablettes à l’hôpital Trousseau

JUILLET-AOUT 2014
Lancement d’une étude pour remplacer les ordinateurs portables par des tablettes

JUIN 2013
Les arts numériques au service des enfants hospitalisés, par Nathalie Caclard, bénévole de Junior Solidarité pour le site A.M.I@l’hôpital

DECEMBRE 2012
- Marion reçoit le premier prix du "Prix Jeune et Bénévole", le 3 décembre à la Mairie de Paris

Certains jeunes atteints de cancer sont hospitalisés dans des conditions d’isolement rendant parfois difficiles les contacts avec l’extérieur, surtout lorsqu’ils sont en chambre stérile.

Grâce aux nouveaux terminaux et à internet, ils peuvent désormais disposer d’outils qui leur permettent de se divertir et de rompre leur isolement en restant en contact avec leur entourage, famille et amis.

Junior Solidarité, en liaison avec les hôpitaux, avait mis à leur disposition, depuis 2005, des ordinateurs portables connectés à Internet et de nombreux étudiants bénévoles les ont accompagnés dans leur utilisation.

Aujourd’hui, la diversification des moyens d’accès à internet, smartphones et tablettes, ainsi que la baisse des coûts de ces appareils rendent moins utile le prêt aux enfants d’ordinateurs portables. Le rôle d’information et de formation par les étudiants est devenu également moins nécessaire en raison de l’expérience acquise par les enfants.

C’est pourquoi, les activités de Junior Solidarité se sont considérablement réduites au cours des dernières années et que seule une présence ou assistance dans 2 hôpitaux a été maintenue.

Un proche avenir verra probablement l’arrêt des activités de l’association et l’orientation de ses moyens financiers vers d’autres associations œuvrant pour le bien-être des enfants à l’hôpital.

Octobre 2017

« Parler aux personnes qui ne peuvent pas venir me voir à l’hôpital »
Karla, 12 ans
« Avec l’ordinateur, on peut voir des gens qui sont loin »
Martin, 7 ans
« Je ne m’ennuie pas. Ça me change les idées. Ça me permet de m’évader et de ne pas penser que je suis à l’hôpital »
Ange, 13 ans
« Le problème, c’est que des fois, c’est un peu fatigant de rester tout le temps à l’hôpital !... La maladie, c’est pas toujours facile à vivre ! Il faut des câlins, il faut être un peu avec les autres et les autres sont avec toi, et comme ça tu guéris plus vite »
Sébastien, 10 ans