Notre démarche

Junior Solidarité s’est mobilisée pour répondre au mieux aux besoins des enfants et des hôpitaux en suivant quelques règles simples pour valoriser et pérenniser les équipements (matériels et logiciels) mis en œuvre

Pour atteindre cet objectif, Junior Solidarité a suivi :
-  une démarche sur mesure : pas de solution toute prête, mais une réponse au plus près des besoins exprimés par un service d’onco-hématologie pédiatrique, en travaillant en étroite collaboration avec les acteurs déjà présents
-  une démarche d’évaluation permanente, car depuis 2005 beaucoup de choses ont changé dans "les nouvelles technologies", tant au niveau des logiciels (blogs, réseaux sociaux, msn, skype…) qu’à celui des matériels (micro-ordinateurs, tablettes, smartphones…)


LE MATERIEL

Le matériel remis aux enfants doit toujours répondre à des critères de solidité et de facilité d’utilisation :

-  Les ordinateurs portables installés dans les hôpitaux ont toujours été du matériel acheté neuf avec webcam intégrée et maintenance sur site pendant 5 ou 6 ans. De ce fait, Junior Solidarité disposait d’un matériel solide et sécurisé permettant de répondre au mieux aux besoins des enfants, tout en s’inscrivant dans des budgets abordables

-  Un équipement matériel complet pour une utilisation totale des possibilités des ordinateurs et des logiciels : une webcam intégrée et un casque-micro pour faciliter la communication avec l’extérieur,

-  Un équipement disponible dans toutes les chambres pour éviter des procédures de prêts contraignantes pour tous, et pour ne pas risquer qu’un équipement fasse défaut à un enfant

-  Les choix et l’installation du réseau (routeurs, bornes wi-fi,…) et des autres matériels informatiques faits en liaison étroite avec le service informatique de l’hôpital et faisant appel à des prestataires techniques déjà présents dans l’hôpital


LE MULTIMEDIA ET LES LOGICIELS

Dans son approche des logiciels et applications mis à la disposition des enfants, Junior Solidarité a toujours fait le choix de l’ouverture et de la liberté. :

-  Un accès libre à internet avec un dispositif d’anti-virus et de contrôle parental visant à la protection de l’enfant, et une sensibilisation des enfants par les bénévoles pour qu’ils fassent un usage responsable d’internet. Ne pas interdire mais éduquer.

-  Un accès libre au chat et à la messagerie, à l’envoi et la réception de messages avec des personnes extérieures à l’hôpital (famille, copains, école…)

-  Un environnement informatique qui lui est familier (interface windows « restreinte ») avec un ensemble de logiciels et outils « standard incontournables » auxquels l’enfant est habitué lorsqu’il utilise internet à son domicile ;

-  Un ensemble de logiciels multimédia libres et gratuits, ouverts (par opposition à des logiciels propriétaires). Ces logiciels peuvent être téléchargés et diffusés librement en toute légalité. A sa sortie de l’hôpital, l’enfant a ainsi la possibilité d’emporter ou de télécharger gratuitement les logiciels utilisés (et auxquels il est formé).

-  Afin d’assurer la pérennité du fonctionnement des machines, l’enfant ne peut changer seul la configuration de son ordinateur.